Une journée à ...

Metz

Sept heures du matin le mardi 22 août 2017, je quitte mon domicile parisien en bus pour rejoindre la Gare de l’est où je monte à bord du TGV qui me conduit à Metz pour la journée. Elle commence alors réellement à 10h13 lorsque mon train entre en gare de Metz. Sur le quai m’attend Vivienne Rudd qui me guide le temps de cette visite pendant un peu plus de deux heures.

Nous nous arrêtons sur le parvis de la gare, chargée d’histoire. En effet la bâtisse est construite sous le règne de l’Empereur allemand Guillaume II durant l’annexion de l’Alsace-Lorraine après la guerre de 1870. Vivienne me donne des explications au sujet de  la façade de l’édifice. On peut observer des gravures qui représentent différentes classes sociales et des moyens de transport  de l’époque . Pour des raisons de travaux d’une partie de la façade du bâtiment, je n’ai vu que partiellement l’une de ses gravures qu’en temps normal j’aurai pu voir totalement. Vivienne m’a donc partiellement décrit ce que je n’ai pas  pu voir. L’office du tourisme n’est pas responsable de cet imprévu qui n’a en rien entaché ma visite de la ville.

Nous sommes ensuite dirigées vers le centre Georges Pompidou fermé car nous étions mardi mais il totalement accessible avec des ascenseurs aux personnes en fauteuil roulant. Ce lieu accueille des expositions temporaires.

Toujours accompagnée de Vivienne, nous sommes allées prendre le Métis pour nous rendre Place de la République. J’ai constaté que le Metis était un moyen de transport accessible pour les personnes en fauteuil roulant, ce qui facilite grandement les déplacements dans la ville. L’emplacement réservé aux personnes en fauteuil roulant est situé à l’avant de la rame. Après avoir fait signe à la conductrice, une rampe est descendue me facilitant encore une fois l’accès. Une fois à l’intérieur, la conductrice m’a demandé à quel arrêt je descendrai afin de ressortir la rampe. J’étais donc totalement autonome, ce qui est très agréable. Cependant  les autres voyageurs ne sont pas forcément habitués à ce dispositif. Et du fait que les portes de  la rame ne s’ouvrent qu’après la sortie de la rampe, les passagers ne sont pas prévenus qu’ils doivent patienter quelques secondes avant de pouvoir sortir. C’est moi qui  leur ai dit « veuillez patienter s’il vous plait.. » Ils ont été compréhensifs. Ce sera mon unique bémol sur la rame du Métis.

Sorties de la rame, nous avons fait le tour de l’Arsenal, salle de concert (classique) accessible. En contournant le bâtiment, nous sommes passés devant la maison du gouverneur de Metz avant de nous arrêter  en face de la chapelle des Templiers, un endroit très calme avec de la verdure et à deux pas des Galeries Lafayette. J’ai tenu après une courte pause devant la chapelle à faire le tour de l’Eglise romane de Saint Pierre aux Nonnains qui est elle aussi un lieu chargé d’histoire puisqu’elle fut un lieu de garnison.  Nous continuons la visite en rebroussant chemin avant de rejoindre les bords de  la Moselle depuis lesquels j’ai aperçu le temple protestant appelé le « Temple Neuf » qui est situé sur  la place de la Comédie à quelques mètres de l’Opéra Théâtre.  Nous longeons quelques minutes sous un ciel bleu les bords de la Moselle  avant de franchir une passerelle en bois pour nous rendre dans le lieu que je tenais véritablement à  voir : La Cathédrale Saint Etienne de Metz dont le chœur est l’un des plus hauts de France ! L’un des vitraux de l’édifice a été peint par Marc Chagall. Ce lieu emblématique de la ville est un lieu à voir absolument . Cependant ,  la  rampe d’accès dans l’édifice est selon moi un petit peu trop raide, mais pourrait être adoucie pour en  faciliter l’accès. 

Après une matinée bien remplie, il était temps d’aller déjeuner en terrasse : Chez Mauricette, un endroit que je recommande. Le menu dégustation qui m’a été offert fut une grande découverte! 

Vivienne me présente Vanessa Barbei, sa collègue webmestre de l’Office du Tourisme de Metz qui est aussi en fauteuil roulant et la créatrice de l’itinéraire touristique que j’ai emprunté toute la matinée.  C’est là que je quitte Vivienne après m’avoir présenté Vanessa Barbei, sa collègue webmestre de l’Office du Tourisme de Metz qui aussi en fauteuil roulant et qui est la créatrice de l’itinéraire touristique que j’ai emprunté toute la matinée. )

Après le déjeuner, je rejoins avec Vanessa la Place Saint Louis pour répondre en compagnie de Vivienne à une interview pour promouvoir ma démarche et la collaboration entreprise avec l’Office du Tourisme. Après un long moment à la terrasse du café où avait lieu l’interview nous nous sommes quittées  Et j’ai rejoint la gare de Metz pour rentrer à Paris. Mon train arrive à l’heure à dix-neuf heures vingt à Paris et je suis chez moi peu après vingt heures. Une belle et enrichissante journée se termine.

Cet article a été réalisé en partenariat avec l’Office du Tourisme de Metz sans qui cette visite n’aurait pas pu avoir lieu. Je remercie tout particulièrement Vanessa Barbei, Vivienne Rudd et Valentine Vernier. Merci à Bruno Collin d’avoir immortalisé cette journée ! 

Author

contact@pooniam.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *